SAN FRANCISCO--(BUSINESS WIRE)--nov. 16, 2022--

Non, ce n'est pas le fruit de votre imagination. Les escroqueries numériques pullulent dans nos vies quotidiennes. Et à l'approche des fêtes de fin d'année, les escrocs espèrent que vous baisserez la garde pour vous faire mordre à l'hameçon. Sur le lieu de travail comme en déplacement, nous sommes tous bombardés par téléphone, SMS et e-mail d'offres nous proposant des « cadeaux gratuits » et d'autres annonces nous incitant à « agir maintenant » pour fournir nos données personnelles afin d'éviter l'interruption d'un service vital. Et ce déluge de pièges fonctionne.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20221116005260/fr/

Un nouveau rapport d'étude sur le langage de la fraude publié aujourd'hui par Visa (NYSE : V), en partenariat avec Wakefield Research, montre que les cybermalfaiteurs sont capables de déceler des failles même chez les consommateurs les plus avertis et technophiles. Bien que la moitié des gens se déclarent confiants à l'idée de démasquer une escroquerie, 73 % passeraient à côté des signes d'alerte présents dans les communications numériques.

Qu'il s'agisse d'une fausse notification de service de votre fournisseur d'électricité, d'un e-mail vous informant que vous avez gagné des produits de votre magasin préféré ou encore d'offres d'emploi vous faisant croire que vous avez été recruté(e) par une entreprise de renom, les tentatives d'escroquerie n'épargnent aucun point de contact de votre vie numérique. Rien que l'année écoulée, Visa a bloqué préventivement 122 millions de transactions frauduleuses d'un montant total de 7,2 milliards de dollars avant qu'elles n'affectent les clients.

« Comprendre le langage de la fraude est de plus en plus vital dans notre monde à dominance numérique. Les escrocs ont atteint de nouveaux sommets de perfectionnement tant par le langage que dans la variété - personne n'est à l'abri » a affirmé Paul Fabara, directeur de la gestion du risque chez Visa. « L'éducation autour du langage des fraudeurs fait partie de notre protection des consommateurs et mettre en évidence les attributs linguistiques communs de la fraude contribue à prévenir la criminalité à l'échelle mondiale ».

Plus tôt dans l'année, dans le cadre des efforts menés par Visa pour expliquer aux consommateurs le langage de la fraude, la société a commandé une analyse linguistique à des chercheurs britanniques, laquelle jette un éclairage sur l'emploi du langage par les fraudeurs dans les messages courts. L'étude révèle en effet que les messages frauduleux invitant les consommateurs à résoudre un problème ou saisir une offre sont la communication la plus courante (concerne 87 % des messages), tandis que les annonces de problème cherchant à provoquer une action de la part du destinataire arrivent en deuxième position.

« En mettant en évidence les stratégies de communication, les mots et expressions employés par les fraudeurs, nous espérons que les gens arriveront mieux à identifier le langage de la fraude tel qu'il existe aujourd'hui, ce qui au bout du compte les aidera à s'en prémunir » a déclaré Marton Petyko, de l'Aston Institute for Forensic Linguistics, qui a dirigé l'étude au Royaume-Uni.

Examiner le langage de la fraude : un décalage entre conscience et action

Être victime d'une cyberfraude coûte cher. En 2021, l'Internet Crime Complaint Center du FBI a signalé un nombre record de plaintes représentant des pertes potentielles chiffrées à 6,9 milliards de dollars, en nette hausse comparée à 2020 (4,1 milliards).

D'après le nouveau rapport de Visa, qui a sondé quelque 6000 adultes dans 18 marchés dans le monde, les escrocs semblent prospérer dans l'écart qui sépare la conscience qu'ont les consommateurs des stratagèmes linguistiques et leur comportement réel. Parmi les principales conclusions :

  • Nous croyons que les autres sont plus vulnérables à la fraude que nous. Bien que les consommateurs aient confiance en leur capacité de vigilance, la grande majorité d'entre eux (90 %) craignent que des amis ou membres de leur famille soient victimes d'une arnaque, par exemple un SMS ou un e-mail leur demandant de vérifier les informations d'un compte, les interrogeant sur un découvert bancaire ou les informant qu'ils ont gagné une carte-cadeau ou un produit sur un site d'achat en ligne.

    Les messages les plus racoleurs cherchent à exciter les consommateurs et leur font croire qu'ils sont « gagnants » ou leur font miroiter une « offre exclusive » ou un « cadeau gratuit ».
  • Est-il légitime ? Plus de 4 personnes interrogées sur 5 (81 %) examinent les mauvais détails pour déterminer l'authenticité d'une communication, en se focalisant sur des aspects que les malfaiteurs peuvent aisément falsifier, notamment le nom ou le logo de l'entreprise (46 %). Or, pour mieux se protéger des fraudeurs, elles auraient intérêt à examiner les détails plus difficiles à falsifier, tels que les numéros de compte ou leurs interactions avec l'entreprise.
  • Ne pas négliger les signes révélateurs. Seules 60 % des personnes déclarent s'assurer que la communication a été envoyée depuis une adresse électronique valide. Moins de la moitié (47 %) vérifient l'orthographe.
  • Les détenteurs de cryptomonnaies sont plus prudents. Les utilisateurs de cryptomonnaies sont plus aptes à reconnaître les bons éléments de vérification d'une arnaque potentielle que ceux qui ne détiennent pas de cryptomonnaies. Par exemple, ils sont plus susceptibles de vérifier les informations de leur compte (49 % contre 37) pour confirmer la validité d'une communication numérique.

Prendre quelques instants supplémentaires pour déchiffrer le langage de la fraude

Pour mieux se prémunir des escroqueries, les consommateurs ont tout intérêt à attendre quelques instants supplémentaires avant de cliquer, notamment en prenant le temps de comprendre comment les fraudeurs s'expriment. Parmi les bonnes pratiques simples, mais efficaces : gardez vos informations personnelles pour vous. Ne cliquez pas sur un lien avant d'avoir vérifié qu'il vous conduira au bon endroit. Activez les alertes d'achat, qui vous avertissent quasiment en temps réel par SMS ou par e-mail des achats effectués sur votre compte. Appelez le numéro figurant sur le site web de l'entreprise concernée ou au dos de votre carte de débit/crédit si vous avez le moindre doute quant à la validité d'une communication (ne faites pas l'erreur d'appeler le numéro indiqué par l'escroc).

La protection du consommateur est la priorité n° 1 de Visa

Dans un monde de plus en plus numérique où la cybercriminalité fait rage, Visa aspire à protéger les consommateurs et réduire au minimum le risque de fraude. Ces 5 dernières années, l'entreprise a investi plus de 10 milliards de dollars dans la technologie, notamment pour réduire la fraude et augmenter la sécurité du réseau. Plus d'un millier de spécialistes dévoués protègent le réseau Visa contre les logiciels malveillants, les attaques « zero-day » et les menaces internes, 24 heures par jour, 7 jours par semaine et 365 jours par an. Au cours des 12 derniers mois, la surveillance en temps réel de Visa a permis de bloquer préventivement plus de 7,2 milliards de dollars de paiements frauduleux, évitant à de nombreuses personnes d'être victimes de transactions frauduleuses sans même qu'elles ne le sachent . Pour en savoir plus : visa.com/security.

À propos de Visa

Visa Inc. (NYSE : V) est le leader mondial des paiements numériques. Notre mission est de relier le monde grâce au réseau de paiement le plus innovant, le plus fiable et le plus sûr, et ainsi de permettre aux particuliers, aux entreprises et aux économies de prospérer. Notre réseau de traitement global de pointe, VisaNet, fournit des paiements sécurisés et fiables dans le monde entier, et est capable de gérer plus de 65 000 messages de transaction par seconde. La focalisation indéfectible de la société sur l'innovation est un catalyseur pour la croissance rapide du commerce numérique accessible à tous et partout sur n'importe quel type d'appareil. À l'heure où le monde est en train de passer de l'analogique au numérique, Visa met à disposition sa marque, ses produits, ses employés, son réseau et son envergure pour remodeler l'avenir du commerce. En savoir plus sur À propos de Visa, visa.com/blog et @VisaNews.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com :https://www.businesswire.com/news/home/20221116005260/fr/

CONTACT: Meg Omecene

347-519-9812

momecene@visa.com

KEYWORD: CALIFORNIA UNITED STATES NORTH AMERICA

INDUSTRY KEYWORD: BANKING TECHNOLOGY PROFESSIONAL SERVICES OTHER CONSUMER ONLINE PRIVACY SECURITY SOFTWARE INTERNET FINTECH CONSUMER FINANCE

SOURCE: Visa Inc.

Copyright Business Wire 2022.

PUB: 11/16/2022 05:07 PM/DISC: 11/16/2022 05:07 PM

http://www.businesswire.com/news/home/20221116005260/fr

Copyright Business Wire 2022.

React to this story:

0
0
0
0
0

Trending Video

Recommended for you